• Enviro-accs
  • Enviro-accs
  • Enviro-accs
  • Enviro-accs
  • Enviro-accs
  • Enviro-accs
  • Enviro-accs
  • Enviro-accs
  • Enviro-accs
  • Enviro-accs
  • Enviro-accs
  • Enviro-accs

Compostage extérieur en piles – Les Composts du Québec

Le compostage est un procédé de transformation biologique accéléré et contrôlé des matières résiduelles organiques d’origines multiples (municipale, commerciale, industrielle, agricole) qui permet la récupération de la matière organique en vue de la valoriser comme amendement organique (compost) pour les sols.

Chef de file canadien en compostage, Les Composts du Québec œuvre dans ce domaine depuis 1979. Maintenant une filiale de GSI Environnement, l’entreprise exploite deux technologies de compostage différentes, soit le compostage extérieur en piles (sites de St-Henri, Lachute et Bury) et le compostage en usine fermée (site de L’Ange-Gardien en Outaouais).

Description de la technologie
Les Composts du Québec est une entreprise de fabrication de composts et terreaux située à St-Henri près de la ville de Québec, Canada. La technologie de compostage extérieur en piles utilisée permet de produire et de mettre en marché toute une gamme de composts et de terreaux de grande qualité à des prix concurrentiels et ce, à partir de grandes quantités de matières résiduelles organiques de natures diverses tel que les fumiers, les herbes, les feuilles et les biosolides provenant des papetières et des municipalités.

L’approche utilisée consiste à disposer en piles un mélange de matières résiduelles organiques qui sera aéré mensuellement par retournements à l’aide d’une pelle mécanique. Avec cette méthode de compostage simple, la période requise pour atteindre la stabilité du compost à un niveau adéquat pour sa commercialisation varie selon les intrants, de 12 à 18 mois. Il est toutefois possible de raccourcir la période de compostage en augmentant la fréquence des retournements.

Étapes du processus de compostage

  •     Arrivée des intrants
  •     Confection du substrat à composter
  •     Mise en forme des piles
  •     Phase de décomposition thermophile active (4 à 8 mois)
  •     Phase de maturation (8 à 10 mois)
  •     Tamisage
  •     Contrôle de la qualité des produits finis

Étapes supplémentaires pour la commercialisation des produits

  •     Préparation de mélanges
  •     Ensachage
  •     Distribution

Performance  
Le compostage extérieur en piles est un procédé simple à gérer et peu coûteux à opérer. Il a l’avantage de pouvoir être réalisé à l’aide d’équipements standards d’excavation. Il est particulièrement avantageux dans un contexte où l’on doit gérer à moindres coûts de grandes quantités de matières résiduelles organiques. En effet, l’utilisation de cette technologie par Les Composts du Québec, permet de composter environ 20 000 tonnes de matières résiduelles par hectare de plate-forme chaque année ce qui s’avère plus productif que la méthode de compostage en andains.

Limites d’application  
L’utilisation de la technologie de compostage extérieur en piles :
Requiert un système de traitement des lixiviats. En effet, les plates-formes étant exposées aux précipitations, il s’ensuit une production de lixiviats à traiter. En raison des opérations de compostage extérieur et de moyens de contrôle d’atténuation des odeurs limités, cette technique, à l’instar des autres procédés, nécessite la conservation d’une zone tampon entre le site de compostage et les résidences avoisinantes.

Installation et fonctionnement   
L’aménagement du site de compostage comprend les éléments suivants :

Plates-formes : Les plates-formes de compostage doivent être imperméables. Conséquemment, lorsque le sol en place n’est pas étanche, il est nécessaire de le recouvrir d’asphalte ou de béton. Ceci permet de recueillir les eaux de lixiviation avant leur traitement. Le site de compostage de Saint-Henri repose sur un sol argileux, dont la perméabilité est inférieure aux exigences réglementaires, ce qui assure l’étanchéité des aires de compostage et l’élimination des risques de contamination.

Traitement du lixiviat : Au Québec, sous nos conditions de précipitations importantes, le compostage extérieur implique la production de lixiviats ; il faut prévoir des fossés pour le recueillir et l’acheminer vers des bassins de rétention afin qu’il soit traité avant de retourner à l’environnement. À Saint-Henri, le système de traitement développé est constitué de bassins de rétention, d’aération et de décantation et permet de traiter de 50 à 60 millions de litres de lixiviats par an.

Équipements : Pour effectuer le retournement des piles, il est possible d’utiliser des pelles mécaniques semblables au type d’équipement utilisé en excavation. On doit également prévoir différents types de chargeuses pour le déplacement de matériel ou pour le chargement des produits en vrac.

Plates-formes de stockage du compost : Afin de faciliter la manipulation ainsi que pour éviter la contamination des produits par le gravier, sable ou sol, il est recommandé d’utiliser des plates-formes de stockage en béton ou en asphalte.

Systèmes auxiliaires : La préparation de compost en vrac peut se compléter par des opérations de tamisage, mais la confection de terreaux spécialisés requiert des équipements spécifiques : bennes adaptées aux types d’intrants, silos pour certains amendements, convoyeurs, structures d’entreposage. Différents types de tamis peuvent être utilisés pour affiner les mélanges.

Laboratoire : Chez Les Composts du Québec, les services d’analyses internes permettent de supporter un contrôle de qualité rigoureux ainsi que la réalisation de projets de recherche. Des chambres de croissance pour la réalisation d’essais sur végétaux viennent compléter les installations périphériques requises.

Système d’ensachage : Le compost produit peut être vendu en vrac ou en sac. Chez Les Composts du Québec, plusieurs composts et terreaux en sacs sont offerts pour desservir le marché de l’horticulture. On utilise un système d’ensachage automatisé à la fine pointe de la technologie, qui s’adapte à différents formats de sacs.

Coûts
Le compostage extérieur en piles sur plates-formes étanches est l’approche de compostage la plus économique. Ces coûts peuvent varier en fonction des particularités du site choisi et des caractéristiques des matières résiduelles à composter. Il s’agit de l’approche de compostage la plus économique.
Information supplémentaire
Depuis déjà 25 ans, Les Composts du Québec s’associe avec divers organismes pour réaliser d’importants travaux de recherche portant sur le procédé de compostage de divers résidus ainsi que sur de nouvelles utilisations possibles pour les composts. Les Composts du Québec demeure à la recherche de partenariats et d’alliances stratégiques afin de poursuivre sa mission et demeurer le chef de file dans le domaine du compostage et de la valorisation agricole des matières organiques ainsi que dans la fabrication de terreaux horticoles spécialisés à base de compost.

Les Composts du Québec opère également une usine à L’Ange-Gardien en Outaouais depuis 1996. Le compostage y est réalisé en usine fermée équipée de 4 silos-couloirs dans lesquels deux robots automatisés retournent quotidiennement la matière. Le compostage en silos-couloirs est un procédé compact qui permet de transformer plus rapidement les matières tout en contrôlant efficacement les odeurs nuisibles par biofiltration. Cette usine permet de composter environ 40 000 tonnes de matières résiduelles par hectare de plate-forme chaque année. Le compostage en usine fermée s’avère particulièrement intéressant pour les milieux sensibles en matière d’odeurs et pour le traitement des biosolides d’origines diverses.

Contacts

Les Composts du Québec inc.
M. Pierre Filiatrault, directeur général
415, chemin Plaisance C.P. 448
Saint-Henri, Québec, G0R 3E0

Téléphone :    (418) 882-2736
Téléphone :    1 800 463-1030
Télécopieur :    (418) 882-2255
Courriel :    composts@composts.com
Site Internet :    www.composts.com